Orchestre de Paris / Corinna Niemeyer. 100% Poulenc. Loriane Llorca - Jean Rondeau

Concert enregistré à la Philharmonie de Paris (Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie) le 10 mars 2021

Ce concert dédié à Poulenc et à sa musique orchestrale pourrait être sous-titré : « Hommage d’un moderne aux maîtres du passé ». Dans chaque œuvre au programme, Poulenc fait du style des maîtres anciens le socle d’une inspiration riche et profondément originale. 


Comme enchâssée entre les deux œuvres concertantes, la Sinfonietta, symphonie miniature qui se souvient de Haydn – modèle des modèles ! est un délice de bonne humeur et de gaieté, où l’on retrouve toutes les caractéristiques de l’écriture de Poulenc : facilité mélodique, orchestration tranchante et rythmes sautillants.
Mais c’est principalement par ses concertos (pour piano, orgue et clavecin) que Poulenc gagnera la popularité des salles de concerts. C’est par son amie, la grande claveciniste Wanda Landowska, qu’il découvre les clavecinistes des XVIIe et XVIIIe siècles et lui dédie son Concert champêtre pour clavecin, délibérément néo-classique et une des œuvres les plus intéressantes composées au XXe pour cet instrument. 
Le Concerto pour orgue, joué ce soir sur l’imposant orgue Rieger de la Philharmonie, a quant à lui été ainsi salué par Maurice Duruflé (qui aida le compositeur pour les registrations du Concerto) : « peu de compositeurs s’étaient risqués avant lui à écrire pour orgue et orchestre. [L]e résultat sonore est d’une homogénéité, d’une souplesse, d’une diversité et d’une puissance extraordinaires ».

Programme de salle