Mahler / Le Chant de la Terre - Orchestre de Paris - Daniel Harding

Concert enregistré à la Philharmonie de Paris (Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie) le 23 décembre 2020

Daniel Harding, accompagné de deux interprètes hors pair, Andrew Staples et Matthias Goerne, dirige l’œuvre mahlérienne probablement la plus aimée de toutes, Le Chant de la Terre (Das Lied von der Erde), dont la mélancolie ardente touche immédiatement.

Œuvre forte et originale achevée en 1908 – s’agit-il d’une symphonie avec voix ou d’un cycle de six mélodies ? –, Le Chant de la Terre puise son inspiration dans des poèmes chinois des VIIIe et IXe siècles, adaptés en allemand par Hans Bethge et dont les thèmes principaux – la nature, la fugacité de la jeunesse, les questions existentielles, la brièveté de la vie, la solitude – se prêtent parfaitement au postromantisme mahlérien.

La musique comportant des éclats d’instruments inhabituels (célesta, mandoline) est empreinte de la curiosité des artistes européens pour l’Extrême-Orient au début du XXe siècle, mais témoigne aussi, selon le mot d’Alma, son épouse, d’une véritable « rage » chez Mahler, pressentant sa fin prochaine et comme obsédé par l’écriture de l’œuvre. Une page bouleversante qui fit plus pour sa gloire que tout le reste de son œuvre.

Programme de salle