Intégrale des quatuors de Beethoven I. Quatuor Ébène

Concert enregistré à la Philharmonie de Paris (Salle des concerts - Cité de la musique) le 12 octobre 2020

Pour le premier concert de son intégrale des quatuors de Beethoven à la Philharmonie de Paris, le Quatuor Ébène interprète les Quatuors n° 7 et 13 ainsi que la Grande Fugue.

     

    Le premier des trois quatuors dédiés au comte Andreas Razoumovski fut d’abord incompris (« une musique de cinglés », selon certains de ses premiers auditeurs). Plus perspicace, Schumann disait à propos du second mouvement : « Beethoven trouve ses motifs dans la rue, mais il en fait les plus belles paroles du monde ». Le thème russe de son Allegro final résulte de la demande expresse de son dédicataire. Les deuxième et quatrième mouvements du Treizième Quatuor furent bissés à sa création en 1826 et Beethoven appréciait particulièrement sa Cavatine, l’avant-dernier volet : « jamais ma propre musique aura eu un tel effet sur moi », avouait-il.  Le dernier mouvement fut refusé par l’éditeur et remplacé par un Allegro dansant. Ainsi rejetée, la Grande Fugue, une des architectures les plus impressionnantes du compositeur, devint une œuvre indépendante.