Gesualdo Madrigaux. Solistes des Arts Florissants - Paul Agnew

Concert enregistré à la Philharmonie de Paris (Amphithéâtre - Cité de la musique) le 05 juin 2019

L’écriture de Carlo Gesualdo est à ce point riche et complexe qu’elle passionne encore aujourd’hui amateurs et musicologues. Après avoir interprété les madrigaux du premier livre en octobre 2018, les solistes des Arts Florissants s’attaquent ici au livre II.

Carlo Gesualdo fut, à son époque, connu tout autant pour ses œuvres que pour sa « légende noire » : fou de jalousie, il tua sa femme et l’amant de celle-ci dans la nuit du 16 au 17 octobre 1590. Ce fait divers détermina par la suite totalement la nature de sa réputation, faisant de lui l’éternel « compositeur meurtrier » de l’histoire de la musique. C’est oublier que l’œuvre de Gesualdo est d’une créativité et d’une cohérence extraordinaires. Ses six livres de madrigaux ont été composés tout au long de sa vie et correspondent à l’évolution de son style, du plus traditionnel au plus complexe. Les deux premiers livres, écrits au terme de son passage à Ferrare en 1594, ont un caractère à la fois sensuel et tourmenté ; bâtis sur des poèmes de trois poètes italiens, ils révèlent une technique polyphonique proche de la perfection.