War Requiem - Britten. Orchestre de Paris - Choeur et Choeur d'enfants de l'Orchestre de Paris - Daniel Harding

Concert enregistré à la Philharmonie de Paris (Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie) le 18 mai 2019

Monument pacifiste rendant autant hommage aux disparus que soulignant ce que la guerre a de dérisoire, le War Requiem de Benjamin Britten s’impose comme une œuvre chorale majeure du XXe siècle, d’une exceptionnelle charge émotionnelle.

Grandiose méditation sur la guerre, aussi douloureuse qu’exaltée, le War Requiem de Benjamin Britten nécessite, outre l’orchestre, la présence de trois solistes et de deux chœurs, dont un chœur d’enfants. En 1958, on commande au compositeur anglais une œuvre pour célébrer la reconstruction de la cathédrale de Coventry, détruite par les bombardements en 1941. Il mêle aux textes latins traditionnels du requiem des poèmes de Wilfred Owen, mort pendant la Première Guerre mondiale, poèmes qui, selon le souhait du compositeur, ont « besoin d’être chantés avec une beauté, une intensité et une sincérité extrêmes ». La richesse, le caractère profondément humaniste de cette vaste fresque en assurent le succès immédiat. Quatre-vingts ans après le début de la Deuxième Guerre mondiale, l’Orchestre de Paris et son directeur musical souhaitent, au travers de cet événement, s’inscrire dans cette mémoire des cicatrices de l’Histoire et œuvrer pour la paix.