L'Oiseau de Feu. Les Dissonances - David Grimal : Prokofiev, Korngold, Stravinski

Concert enregistré à la Philharmonie de Paris (Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie) le 14 janvier 2019

La vigueur de L’Amour des trois oranges de Prokofiev, le brio du Concerto pour violon de Korngold, le monde merveilleux de L’Oiseau de feu de Stravinski : David Grimal et Les Dissonances dans un programme étincelant.

Créée à Paris en 1925, la suite de L’Amour des trois oranges de Sergueï Prokofiev a acquis sa place au concert grâce à sa célèbre Marche, au point d’éclipser l’opéra dont elle est tirée. Enfant prodige dont les dons émerveillèrent la Vienne du début du XXe siècle, Erich Wolfgang Korngold a connu la gloire à Hollywood en tant que compositeur de musiques de films, n’en négligeant pour autant pas ses œuvres pour le concert. Son virtuose Concerto pour violon, aux parfums capiteux typiques de son style postromantique, a été créé par Jascha Heifetz en 1947. Première commande des Ballets russes de Diaghilev à Igor Stravinski, L’Oiseau de feu convoque un orchestre tout aussi luxuriant. S’inspirant de contes de fées russes, cette musique très colorée nous mène dans un monde de pure fantaisie.