Gesualdo Madrigaux - Paul Agnew et les solistes des Arts Florissants

concert enregistré à la Philharmonie de Paris (amphithéâtre - Cité de la musique) le 23 octobre 2018

Paul Agnew et les solistes des Arts Florissants débutent avec ce concert une intégrale des madrigaux de Carlo Gesualdo. Une musique aux accents inouïs.

Carlo Gesualdo est une figure singulière parmi les compositeurs. Issu de la haute noblesse, il a marqué durablement l’histoire de la musique. Son nom et sa musique sont généralement associés au romanesque de sa vie, lequel a contribué à nourrir légendes et mythes plus ou moins inexacts. Gesualdo est connu comme le « compositeur assassin » : d’un naturel sombre, jaloux et tourmenté, il tue en 1590 sa première femme Maria d’Avalos et son amant qu’il a surpris dans les bras l’un de l’autre. Certains ont vu dans son acte criminel la genèse de son œuvre : en réalité, il composait déjà auparavant, mais ses remords et ses désirs de rédemption auraient sublimé son art, donnant lieu à certaines des plus belles pages de la musique. L’avant-gardisme de ses polyphonies vocales, notamment, a contribué à inventer une nouvelle rhétorique musicale. Dans ses madrigaux, il développe une harmonie de plus en plus abstraite, faite de contrepoints et de chromatismes, qui mettent en lumière le texte de manière douloureuse et souvent surprenante…