L'Ensemble intercontemporain joue Zappa, Gander, Zorn, Varèse

concert enregistré à la Philharmonie de Paris (salle des concerts Cité de la musique) le 29 septembre 2018

Légende du rock, Frank Zappa s’est aussi nourri des œuvres de Stravinski ou Varèse. Matthias Pintscher et l’Ensemble intercontemporain présentent un programme centré sur l’œuvre du fantasque moustachu.

    Lorsque Frank Zappa contacte Pierre Boulez pour lui demander de diriger une partition qu’il vient d’écrire, ce n’est pas par goût de la provocation. Fasciné, depuis son album Lumpy Gravy (1967), par la musique d’Edgard Varèse, il est également attiré par la rigueur rythmique que Boulez exige de ses musiciens. En effet, les trois pièces de The Perfect Stranger présentent un degré de complexité qui attire le compositeur français, qui voit alors avec curiosité ces deux mondes s’entremêler. Près de dix ans plus tard, Zappa compose Yellow Shark et son style s’est encore affiné. Plusieurs extraits de cette œuvre ultime seront interprétés par l’Ensemble intercontemporain. Face à Intégrales de Varèse, deux œuvres d’admirateurs de Zappa seront jouées : For Your Eyes Only, de l’inclassable New-Yorkais John Zorn, et Take Death, de Bernhard Gander, donné en création française.