Hommage aux grandes divas : Abeer Nehme - Mai Farouk - Dalal Abu Amneh

concert enregistré à la Philharmonie de Paris (grande salle Pierre Boulez) le 12 mai 2018

Trois chanteuses d’aujourd’hui, la Libanaise Abeer Nehme, la Palestinienne Dalal Abu Amneh et l’Égyptienne Mai Farouk, célèbrent les légendes de la grande chanson arabe au féminin.

    Pour des raisons de calendrier, Asmaa Lmnawar se voit contrainte d'annuler sa participation. Elle sera remplacée par Mai Farouk.


    Une célébration de la grande chanson arabe au féminin avec un hommage à Oum Kalsoum, Fairouz, Asmahan, Leila Mourad, Mayada Alhenawy, Warda al Djazaïra… Dès les années 1940, la femme représentait le rêve d’un amour absolu, à l’image d’un monde arabe qui aspirait à un nouvel essor de renaissance et de modernité, incarné aussi par la comédie musicale cinématographique.

    Des déesses ! Des divas ! Des idoles ! Des mythes ! De nombreuses voix de femmes ont résonné dans le monde arabe dès les années 40. De l’Égyptienne Oum Kalsoum à la Libanaise Fairouz, en passant par l’Algérienne Warda, la Syro-Égyptienne Asmahan, l’Égyptienne Leila Mourad ou bien encore la Syrienne Mayada El Hennawy, ces grandes dames de la chanson populaire ont toutes fasciné, sur scène comme sur grand écran, symbolisant aussi un peuple aspirant à un renouveau. Trois chanteuses d’aujourd’hui célèbrent ces légendes : la Libanaise Abeer Nehme, la Palestinienne Dalal Abu Amneh et l'Egyptienne Mai Farouk. Avec l’Orchestre du monde arabe dirigé par Ramzi Aburedwan, elles célèbrent l’héritage de leurs aînées mais aussi le message dont elles étaient porteuses, plus actuel que jamais.