Bach en sept paroles : Voici l'homme - Passion selon Saint Jean. Raphaël Pichon, ensemble Pygmalion

Concert enregistré à la Philharmonie de Paris (grande salle Pierre Boulez - Philharmonie) le 31 mars 2018

Raphaël Pichon et son ensemble Pygmalion donnent vie à l’éblouissante évocation du martyre du Christ de Johann Sebastian Bach.

À l’instar des cantates dominicales, la Passion pascale était un exercice obligé pour les compositeurs allemands des XVIIe et XVIIIe siècles : à titre d’exemple, Georg Philipp Telemann en a composé pas moins de 44 ! Plus modeste, Johann Sebastian Bach en aurait, selon certaines sources du moins, produit quatre. Hélas, deux seulement nous sont parvenues – deux monuments indépassables, inoubliables : la Saint Matthieu et la Saint Jean. C’est cette dernière à laquelle l’ensemble Pygmalion et Raphaël Pichon donnent vie ici. Créée à Leipzig, dans l’église Saint-Nicolas (et non pas Saint-Thomas dont Bach était le Cantor), le Vendredi saint 1724, la Passion selon saint Jean a vraisemblablement été conçue durant les six semaines du carême qui l’ont précédée. Sa maturation effective fut toutefois bien plus longue : pour certains mouvements, Bach reprend et arrange, transforme et sublime de nombreux airs et récits qui figurent déjà dans ses cantates antérieures.

Programme de salle