Bach en sept paroles : Châtiments. Raphaël Pichon, Sabine Devieilhe, ensemble Pygmalion

concert enregistré à la Philharmonie de Paris (Salle des concerts) le 30 janvier 2018

Damien Guillon est dans l’impossibilité d’assurer ce concert. Le nom de son remplacement sera communiqué ultérieurement.

Bach a nourri leurs programmes depuis la création de Pygmalion par Raphaël Pichon. Le chef atypique se lance dans un grand projet « Bach en sept paroles » à la Philharmonie, qui compte sept stations articulées autour des œuvres religieuses du cantor.

« Il n’est rien de sain en ma chair », chante le choeur de la Cantate BWV 25, tandis que la soprano et le hautbois de la Cantate BWV 105 décrivent par leur mélodie tortueuse l’angoisse du pécheur, sur fond de trémolos des cordes. Châtiments et repentance trouvant ici leur climax dans la bouleversante Cantatepour soprano solo BWV 199, appuyée par les images hypnotiques de Marina Abramovic qui sans cesse nous montrent ce que nous cherchons à dissimuler en nous.