Raphaël Pichon et l'ensemble Pygmalion interprètent Bach

concert enregistré à la Philharmonie de Paris (Salle des concerts - Cité de la musique) le 11 décembre 2017

Troisième volet du cycle Bach en sept paroles, « L’Appel » entraîne le public vers cet ailleurs invoqué par les cantates du Cantor, un « lieu où la joie abonde » poétisé par les lumières de Bertrand Couderc.

    Bach a nourri leurs programmes depuis la création de Pygmalion par Raphaël Pichon. Le chef atypique se lance dans un grand projet « Bach en sept paroles » à la Philharmonie, qui compte sept stations articulées autour des œuvres religieuses du cantor.

    En 2008, ils avaient reçu les honneurs du monde musical pour leur premier disque dédié à Bach. Après les messes et les passions, les musiciens de Pygmalion et leur chef se consacrent en 2017 aux cantates afin de continuer leur exploration d’un musicien que Pichon place à l’origine de toutes leurs expériences et découvertes musicales. Intitulé « L’Appel », leur troisième programme s’articule autour de l’évocation de l’ailleurs céleste : « Réveillez-vous ! », chantent les Cantates BWV 70 et BWV 140, écrites pour plusieurs solistes, chœur et orchestre. Dans la lignée de leur spectacle consacré aux funérailles de Louis XIV à Versailles en novembre 2015, les artistes collaborent pour ce volet de leur projet Bach avec Bertrand Couderc, familier des projets musicaux dans lequel Pichon salue un « véritable magicien de la lumière ».