Quatuor Modigliani : Wolfgang Amadeus Mozart, Dmitri Chostakovitch, Robert Schumann, Anton Dvorák

Concert enregistré à la Philharmonie de Paris (salle des concerts - Cité de la musique) le 24 janvier 2016

Captation produite par Electron libre productions et Mezzo

Ils sont jeunes – la trentaine – mais leur quatuor compte déjà parmi les formations les plus en vue. Les musiciens du Quatuor Modigliani, fondé à Paris en 2003, font preuve d’une belle énergie.

Cette énergie trouve notamment à s’exprimer au détour d’une discographie déjà bien fournie, où les musiciens germaniques tiennent une place importante. On doit aussi à ceux que l’Allemagne a su apprécier avant la France le récent renouveau des Rencontres musicales d’Évian, longtemps pilotées par Mstislav Rostropovitch. Ils apportent leur son particulier, aux graves puissants, et leur complicité intense, forgée au fil d’une fréquentation de tous les instants, à deux œuvres austro-allemandes : le Quatuor n° 15 de Mozart, que le compositeur dédia en un geste significatif à Haydn, et le troisième quatuor de l’Opus 41 de Schumann. Chostakovitch, fil directeur de cette Biennale 2016, y est quant à lui représenté par son premier quatuor, assez classique de facture et printanier de caractère (de l’aveu de son auteur même), qui ouvre en 1938 ce qui deviendra l’un des plus grands monuments de la musique pour cordes du XXe siècle.

Lire la note de programme