Ibrahim Maalouf

concert enregistré à la Philharmonie de Paris le 13 décembre 2015 (grande salle)

Les arrangements réalisés par Ibrahim Maalouf et Frank Woeste de l’un des plus grands succès d'Oum Kalthoum, Alf Leila wa Leila (Les Mille et une Nuits), colorent de sonorités jazz cette superbe ivresse orientale.

En 2012, Ibrahim Maalouf ajoutait une ligne très spéciale à sa discographie : Wind. Hommage à la célèbre partition composée par Miles Davis pour Ascenseur pour l’échafaud, l’album rassemblait un délicat quintet franco-américain : le saxophoniste Mark Turner, le batteur Clarence Penn ou encore le pianiste Frank Woeste. Résultat, le jeune trompettiste raflait la Victoire du Jazz du musicien de l’année. Trois ans plus tard, quand il s’est agi de réinventer l’hypnotique Alf Leila wa Leila (Les Mille et une nuits) d’Oum Kalthoum (l’une de ses Madeleines de Proust), le natif de Beyrouth s’est tout naturellement tourné vers la même équipe de rêve pour réussir à faire dialoguer le vertige de la tradition orientale et la frénésie de l’improvisation jazz.