Staatskapelle Berlin, Daniel Barenboim : symphonie n°2 de Bruckner

concert enregistré à la Philharmonie de Paris (grande salle Pierre Boulez) le 06 janvier 2017

Ce qui relie Mozart à Bruckner, c’est le talent et la force d’interprétation de Daniel Barenboim, très tôt repérée dans le répertoire mozartien et qui atteint un degré inégalé de maturité musicale dans la compréhension de l’oeuvre de Bruckner.
Avec la Staatskapelle Berlin, Barenboim peut compter sur un orchestre qui maîtrise les moindres recoins de cette oeuvre exigeante.

Premier des concertos de Mozart à être écrit dans le mode mineur, le Vingtième frappe par son dramatisme et par le caractère intimiste du soliloque pianistique. Le divertissement aristocratique s'efface ici au profit d'une confession existentielle qui préfigure le ton de Don Giovanni et la couleur du Requiem. Esquissée en octobre 1871, la Deuxième Symphonie d'Anton Bruckner est contemporaine de sa Messe en fa mineur et en cite plusieurs passages. Elle connaîtra de nombreuses retouches. Introduite par des bruissements irréels, elle fait montre dans certaines sections d'une vigueur, voire d'un déchaînement orchestral qui seront l'apanage des grandes fresques de la maturité.

Etre fan de la Staatskapelle Berlin
En savoir plus sur la Staatskapelle Berlin

Dans le cadre de l’intégrale des symphonies de Bruckner en neuf concerts, de septembre 2016 à septembre 2017.