Staatskapelle Berlin, Daniel Barenboim : Mozart et Bruckner

concert enregistré à la Philharmonie de Paris (grande salle Pierre Boulez) le 05 janvier 2017

Ce qui relie Mozart à Bruckner, c’est le talent et la force d’interprétation de Daniel Barenboim, très tôt repérée dans le répertoire mozartien et qui atteint un degré inégalé de maturité musicale dans la compréhension de l’oeuvre de Bruckner.
Avec la Staatskapelle Berlin, Barenboim peut compter sur un orchestre qui maîtrise les moindres recoins de cette oeuvre exigeante.

Composée en 1779 au terme d'un voyage enthousiasmant à Paris, la Symphonie concertante K. 364 est une œuvre d'une grande maturité qui s'éloigne des stérotypes galants en vogue à cette période. S'y affirment le souci constant d'une architecture à grande échelle, tout comme la tendance à se rapprocher des modèles expressifs pré-romantiques.  La Première Symphonie de Bruckner date de 1865-66, sa création intervenant deux ans plus tard avant l'installation du compositeur à Vienne. Malgré un succès relatif, elle ne sera plus jouée avant 1891, dans une version remaniée. Ce premier maillon du corpus symphonique brucknérien frappe par ses rythmes de marche, l'élan du scherzo et les vastes proportions de son finale. 

Etre fan de la Staatskapelle Berlin
En savoir plus sur la Staatskapelle Berlin

Dans le cadre de l’intégrale des symphonies de Bruckner en neuf concerts, de septembre 2016 à septembre 2017.