Orchestre de Paris, Daniel Harding, Isabelle Faust : Alban Berg, Gustav Mahler

concert enregistré à la Philharmonie de Paris (grande salle) le 19 mai 2016

Le Concerto “À la mémoire d’un ange” de Berg est une liturgie cachée, commémorant la mort de la jeune Manon Gropius, l’“ange” du titre et fille d’Alma Mahler.

Mahler, avec sa Quatrième Symphonie, rêvait d’une vie céleste. « Ces voix angéliques réchauffent les cœurs ! Et tout s'éveille à la joie », en utilisant un poème du Knaben Wunderhorn, il inscrivait à nouveau son œuvre dans le populaire grandiose, dans le folklore teinté de nostalgie. L’obsession et la nostalgie sont également au cœur du Concerto « À la mémoire d’un ange », d’Alban Berg, dédié à Manon Gropius, la fille d’Alma Mahler. Isabelle Faust a eu la chance d’enregistrer cette œuvre avec Claudio Abbado en 2012. Ce soir, elle se produit en compagnie de Daniel Harding, l’un des grands interprètes de ce répertoire.