Avishai Cohen, Orchestre National d'Île-de-France

concert enregistré à la Philharmonie de Paris le 26 février 2016 (grande salle)

Captation produite par Supermouche productions, l'Orchestre national d'Ile-de-France et Mezzo avec la participation de Arte concert, Vosges télévision et la Cité de la musique - Philharmonie de Paris

Avec ses deux complices, le pianiste Omri Mor et le batteur Itamar Doari, le bassiste israélien Avishai Cohen plonge sa musique dans un propos symphonique.

De Charlie Parker à Bill Evans, ils furent légions, les jazzmen, à oser les cordes, mais la musique d’Avishai Cohen, empreinte d’un puissant lyrisme, semblait destinée à se retrouver dans une telle configuration. Son répertoire flirte parfois même avec le classique, comme ce fut le cas sur son album de 2013, Almah, où violon, violoncelle et même hautbois étaient de la partie. L’idiome jazz a beau demeurer l’essence de l’art de celui qui fut découvert par le pianiste Chick Corea au début des années 90, l’éclectisme et l’ouverture d’esprit ont toujours habité chacun de ses projets. Et cette soirée symphonique en est une preuve supplémentaire.