Olivier Baumont : François Couperin

concert enregistré à la Philharmonie de Paris le 05 décembre 2015 (amphithéâtre)

Captation produite par la Philharmonie de Paris

Captation produite par la Philharmonie de Paris

Les nombreux portraits qui se trouvent dans les Mémoires de Saint-Simon ont une affinité particulière avec les portraits qui se trouvent dans la musique du Grand Siècle, en particulier les Pièces de clavecin de François Couperin. Tous deux évoquent à leur manière la vie de la cour sous le règne de Louis XIV.

Saint-Simon et Couperin eurent en commun de fréquenter de près la famille royale. Couperin enseigna le clavecin au duc de Bourgogne, petit-fils aîné de Louis XIV, ainsi qu’à d’autres princes et princesses de la cour parmi lesquelles Marie-Anne (1666-1739), fille de Louis XIV et de Louise de La Vallière, princesse de Conti  et les filles de Louis III, duc de Bourbon-Condé, Mlle de Bourbon (1693-1775), Mlle de Charolais (1695-1768) et Mlle de Sens (1705-1765). Il fera leur portrait (Les Grâces incomparables ou La Conti, La Bourbonnoise,La Charoloise et La Princesse de Sens), ainsi que ceux de Marie-Françoise (1677-1749), fille de Louis XIV et de Mme de Montespan et épouse du régent avec La Régente ou la Minerve, et de la reine de France Marie Leszczinska (1703-1758) avec La Princesse Marie. Ces portraits en musique nous révèlent-ils quelque trait de la personnalité du modèle ? Comparons-les, quand ils existent, avec ceux de Saint-Simon.