Olivier Baumont : François Couperin

concert enregistré à la Philharmonie de Paris le 05 décembre 2015 (amphithéâtre)

Les nombreux portraits qui se trouvent dans les Mémoires de Saint-Simon ont une affinité particulière avec les portraits qui se trouvent dans la musique du Grand Siècle, en particulier les Pièces de clavecin de François Couperin. Tous deux évoquent à leur manière la vie de la cour sous le règne de Louis XIV.

Saint-Simon et Couperin eurent en commun de fréquenter de près la famille royale. Couperin enseigna le clavecin au duc de Bourgogne, petit-fils aîné de Louis XIV, ainsi qu’à d’autres princes et princesses de la cour parmi lesquelles Marie-Anne (1666-1739), fille de Louis XIV et de Louise de La Vallière, princesse de Conti  et les filles de Louis III, duc de Bourbon-Condé, Mlle de Bourbon (1693-1775), Mlle de Charolais (1695-1768) et Mlle de Sens (1705-1765). Il fera leur portrait (Les Grâces incomparables ou La Conti, La Bourbonnoise,La Charoloise et La Princesse de Sens), ainsi que ceux de Marie-Françoise (1677-1749), fille de Louis XIV et de Mme de Montespan et épouse du régent avec La Régente ou la Minerve, et de la reine de France Marie Leszczinska (1703-1758) avec La Princesse Marie. Ces portraits en musique nous révèlent-ils quelque trait de la personnalité du modèle ? Comparons-les, quand ils existent, avec ceux de Saint-Simon.